accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

architecture

aménagement

produits

évènements

la revue

archives

France

Nouvelle vie pour le lycée Léonard de Vincy de Montpellier

06 mars 2015 Le lycée Léonard de Vinci situé au Nord-Ouest de Montpellier, dans le quartier de la Mosson, en bordure de la ZUP de la Paillade, construite dans les années 60 restauré et enrichi de nouveaux bâtiments contribue à la requalification d’un quartier longtemps déshérité. Après les Archives Départementales, appelées « Pierres Vives » , signées par Zaha Hadid, ainsi qu’ un éco-quartier de 850 logements, cet projet conduit par Hellin Sebbag architectes associés va complètement transformer ce territoire.

Lycée Léonard de Vinci à Montpellier


Le site  du lycée constitue à lui seul une  emprise  urbaine de 4 ha, organisée  de part et d’autre d’un axe Nord-Sud, tout comme le grand  ensemble  voisin.  Sa  moitié  Est,  occupée  par  des  ateliers  d’enseignement  professionnel,  est  conservée  et  réhabilitée.  Sa moitié  Ouest,  une  fois  libérée  des  bâtiments  à  démolir,    sera  complètement  redessinée  par  des  bâtiments  neufs,  dont  le  « bâtiment d’accueil » représente le premier jalon. Au  delà du  bâtiment d’accueil, l’axe central piétonnier  du lycée  desservira toutes les fonctions : le Centre  de Documentation  et d’Information, la Restauration et les autres locaux d’enseignement.

A  terme,  tous  les  lieux  de  vie  du  lycée  s’ouvriront

largement  sur  l’espace  central laissé  libre  et  traité  en  cour plantée : la vie scolaire, déjà construite, mais aussi l’internat,  le restaurant avec sa terrasse et le foyer des élèves. Plutôt  que  de  réaliser,  comme  le  suggérait  le  programme,  un  bâtiment  central  «  objet  »,  entouré  d’espace  vide  résiduel,    l’architecte a  préféré réorganiser le « morceau de ville » que constitue le site, bien  qu’il soit clôturé. Ainsi, la rue  piétonne est « la rue principale », la cour est « la place », les cheminements transversaux sont les « ruelles »

Le phasage de travaux choisi a permis la livraison, dès la première tranche, de ce bâtiment d’accueil, dont la position, au droit de l’entrée, renouvelle d’emblée l’image de marque du lycée des Métiers Léonard de Vinci.

 

Pour  donner  au  lycée  une  façade  vers  la  Ville  et  marquer  son  entrée,  le nouveau bâtiment « signal»,  à  la  géométrie composite, qui articule les 2 trames urbaines :

- un corps de bâtiment à R+2, compact, aligné sur la trame Nord-Sud de la Mosson, idéale pour l’orientation des locaux scolaires. 

-  un  avant-corps  de  forme  triangulaire,  d’un  niveau sur  pilotis,  constitué  d’une  structure  métallique, qui  s’appuie  sur  la  géométrie en diagonale de la rue du Professeur Blayac, sur laquelle s’alignent aussi les bâtiments de Pierres Vives : « le triangle rouge »

-  une  nappe  horizontale  triangulaire,  l’ombrière  métallique  translucide,  qui  vient  protéger  du  soleil «  le  triangle  rouge  »  et conforter  l’axe central du lycée, grâce à un majestueux portique métallique.

Ainsi,  ce  bâtiment  d’accueil vient, d’une  part, compléter et intégrer les façades existantes des ateliers  déjà  rénovés, et d’autre part,  dégager  un  vaste  parvis,  partiellement  couvert,  protégé  du  soleil,  de  la  pluie  et  du  vent,  pour abriter  les  élèves  avant l’heure d’ouverture de l’établissement.

L’avant-corps sur pilotis s’incurve en douceur pour suivre la géométrie en diagonale de la rue du professeur Blayac.

La protection solaire verticale ne se limite pas aux seules fenêtres exposées. Toute la surface de la façade est drapée dans un voile qui devient son identité même. Ce filtre protecteur contre le soleil, la vue et les agressions, est constitué d’une résille en métal déployé aux plis harmonieux qui, selon les heures de la journée et leur position dans la courbe, vibre et prend la lumière différemment, laissant plus ou moins transparaitre la vêture rouge. 

L’orientation du métal déployé a été choisie pour permettre d’être plus opaque en haut, pour protéger du soleil la façade et plus transparent en bas, pour laisser passer la vue vers le parvis. 

Architecte : Hellin Sebbag

Credit photo Benoit Wherle

Lycée Léonard de Vinci

Lycée Léonard de Vinci

lycée Léonard de Vinci

Lycée Léonard de Vinci

Lycée Léonard de Vinci

Lycée Léonard de Vinci

Lycée Léonard de Vinci

Lycée Léonard de Vinci

Lycée Léonard de Vinci

Lycée Léonard de Vinci

Lycée Léonard de Vinci

Lycée Léonard de Vinci

Lycée Léonard de Vinci

Lycée Léonard de Vinci


+ architecture - aménagement - France - rénovation - agenceur


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales