accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

architecture

aménagement

produits

évènements

la revue

archives

lumière

Vient de paraitre # 65

22 septembre 2022 Pour ce premier numéro sous la rédaction en chef de Laëtitia Fritsch nous vous recommandons tout particulièrement l'article de Thierry Pillon sur la culture d'entreprise, celui de Daniel Cote Colisson qui nous explique le bond de la flexibilité dans le monde du travail tertiaire. Et plus surprenant Francis Gouge  nous invite à bord des bureaux volants des présidents. Bonne lecture

couverture


Si vous croisez un personnage à l’allure débonnaire et en sandalettes même en hiver, méfiez-vous. Son visage poupin, sa faconde et ses yeux rieurs sont des leurres. Ne l’ignorez pas, vous rateriez quelque chose. Ne le sous-estimez pas. Ceux qui l’ont jugé à son apparence sont encore sous le choc de sa répartie cinglante. Cet homme a été le rédacteur en chef d’Office et Culture pendant 16 ans. Cet édito lui est consacré, car il passe le relais. Cet homme, c’est Jean-Paul Fournier, JP pour les intimes. Avec son associé,et néanmoins ami, Alain Boisson, ils ont fait de cette revue la référence en matière d’espaces de travail tertiaire. Il faut dire que cet homme remarquable fait tout pour ne pas se faire remarquer. Il ne signe pas ses éditos, ne vante jamais ses articles. Pas de consignes, mais un petit mail anodin contenant les « règles de formatage et d’écriture des textes ». Jamais de comité de rédaction, mais parfois des réunions conviviales. JP ne corrige pas, il suggère des « ’tites modifications » qui magnifient les articles. Aux journalistes qui tirent à la ligne, il préfère les architectes, sociologues, urbanistes, artistes et universitaires, passionnés des espaces et des gens qui y travaillent. Sa méthode filtre naturellement le bon contenu de l’ivraie. Son exigence est tacite. On veut être à la hauteur de sa confiance. Il serait dommage de dévoiler les qualités d’un homme dont l’orgueil est de les dissimuler. Nous ne dirons donc pas que JP a un grand cœur, qu’il est fidèle à ses auteurs, que sa culture est prodigieuse – il est abonné à tant de revues (Epsiloon, New Yorker, HBR...) qu’il les envoie aux auteurs une fois lues –, ni que sa correspondance possède des accents desprogiens. Peu de pigistes reçoivent des emails émaillés de : « Fais-moi tenir ta version finale. », « Pour venir, toquez à l’huis. » ou « Fais-moi savoir tes ultimes repentirs. » Inutile de révéler que JP est un globe-trotter polyglotte qui parle espagnol ou anglais avec un pur accent. Ni qu’à chaque fois qu’il va à Stockholm, Chicago ou Canton pour un salon, avec Alain, ils arrivent plus tôt afin d’assouvir leur soif d’art et de paysages urbains. Laëtitia Fritsch prend sa suite. Comme le dit Jean-Paul : « Laëtitia a contribué sans discontinuer à Office et Culture depuis son numéro 3 (mars 2007). Son expérience, son savoir-faire et sa parfaite connaissance de la ligne éditoriale et de la culture de la revue la désignent comme la candidate naturelle pour me succéder. » O.K., mais idem. Faites gaffe. Cette blonde souriante et douce cache un professionnalisme redoutable.

Alexandre des Isnards

 

Illustration : Patrick Moles Culture Box 2022

 


+ produits - la revue


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales